AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Sund vous observe...
 

Partagez | 
 

 Trop d'ennui tue l'ennui, il le faut !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samain Sidhorin


avatar


Âge du peronnage : 18 ans
Localisation : En vadrouille ~
Métier/Occupation : Garçon de cuisine/serveur à Ahea
Humeur : Curieuse


MessageSujet: Trop d'ennui tue l'ennui, il le faut !   Lun 20 Fév - 20:28

Pour changer un peu, Samain se trouvait dans les Allées Marchandes, et pour changer plus encore, il était du côté marchand.
Non pas de ce fabuleux côté où il aurait pu zieuter partout, siffler le nez en l’air, bailler au corneilles, essayer tous les gadgets possibles qui s’étalaient autour de lui comme autant de possibles inspirations pour des bêtises, la tête vide de tout soucis et les poches pleines d’argent -du moins, dans son délire-, bref, non il n’était pas du côté des badauds reniflant l’utilité –ou pas- de chaque objets, mais de ce côté terne et rabat-joie -surtout cette fois-ci- qui consistait à vendre.

Il poussa un soupir à fendre l’âme, attirant une mamie attendrie à son stand qu’il regarda avec un air de chien battu.
Un peu trop battu.
Un air mort, quoi.
Cela faisait quatre longues heures qu’il était là, et l’ennui commençait sérieusement à poindre. Lui qui aimait tant bouger et se dépenser, rester assis sur une chaise bancale à surveiller un trésor qui n’était pas le sien lui donnait de fermes envies de vol à la tire. Il sourit tout de même à la grand-mère qui lui demanda 50cm d’un tissu parfaitement moche, mesura et coupa la marchandise, prit l’argent avec un merci pâteux et posa les piécettes dans le pot de fleur prévu à cet effet derrière l’étalage. Le pot de fleur… Il lorgna les petits ronds entassés dedans… Bientôt… Bientôt il en récupèrerait quelques uns… Mwahahaha !
- SAMAIN SIDHORIN !
Comme un soldat pris en flagrant délit de zombitude par son officier supérieur, Samain se raidit façon manche à balai fossilisé sur sa chaise, yeux grands ouverts, narines frémissantes ! S’il faiblissait, on allait injustement baisser son salaire…
- Ne ricane pas stupidement, tu vas effrayer les clients !
Grand, sec, ossu et aussi gai qu’une épave en décomposition, son employeur se matérialisa à côté de lui. Du moins fut-ce l’impression du garçon peu attentif en ces heures mornes…
Ô cruelle destinée qui l’obligeait à rester visser sur place pour aider son orpheline fratrie… Les p’tits boulots, c’était pas toujours drôle… Après un sermon interminable, Samain reprit sa bovine activité… Tout pour un peu d’animation…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June K. Lowy


avatar


Âge du peronnage : 18 ans
Localisation : Dans l'ombre de Gabriel
Métier/Occupation : Directrice du pensionnat Lowy
Humeur : Sibylline


MessageSujet: Re: Trop d'ennui tue l'ennui, il le faut !   Mer 22 Fév - 18:12

June retournait vers l’Orphelinat pour régler une paperasse administrative. Pour changer. Elle avait l’étrange impression que les responsabilités ne cessaient d’inventer de nouvelles contraintes. Chaque jour, un nouveau détail attirait son attention – des factures par-ci, un message du notaire par-là, sans oublier les innombrables décisions à prendre – et elle devait chaque fois s’en occuper au plus vite. Le cumul des activités de directrice et de résistante commençaient déjà à lui peser ; traits tirés, démarche moins guillerette que d’ordinaire, elle traversait les Allées Marchandes avec la volonté zombiesque d’un soldat occis.

Néanmoins, elle tenait bon. Si Gabriel pouvait enchaîner les nuits blanches, pourquoi pas elle ? Elle était tout aussi capable que lui – et elle se nourrissait bien mieux. Bien entendu, jamais il lui viendrait à l’esprit que le meneur de la Rébellion pût user de son potentiel pour se maintenir éveillé, ou que certaines personnes avaient besoin de plus de repos que d’autre. Pauvre petite créature…

Elle passa une main distraite dans sa chevelure, ébouriffant la masse informe puis, s’apercevant dans un miroir, prit soudain une mine catastrophée. Que penserait le personnel et les orphelins d’une directrice si négligée ? Elle avait si souvent fait des sermons à son colocataire que son apparence l’alarme aussitôt. Non, non ! Elle ne pouvait demeurer ainsi ! Il n’y avait pas que ses cheveux, mais aussi sa chemise froissée, son air épuisé, ses chaussettes dépareillées – qu’elle rentra dans ses bottes à la hâte, avant de rajuster les plis de sa jupe. Peut-être n’était-elle pas faite pour le surmenage.

Elle fit encore quelques pas, mine soucieuse, cherchant en vain une solution. Retourner à la demeure Jewel lui prendrait hélas trop de temps. Elle se sentit désespérée d’avoir préparer tant de papiers officiels pour finalement se présenter de la sorte.

Du coin de l’œil, elle perçut une silhouette – et une tignasse, surtout – familière. Son visage s’illumina. Samin ! N’avait-il pas des sœurs ? Peut-être pourrait-il l’aider à trouver une solution ! La jeune femme, à cause de la fatigue, ne réalisa même pas qu’il était en train de travailler, elle s’avança, s’arma d’un sourire poli pour ne pas trahir un excès d’espoir et se lança :

« Samain ! Quelle surprise ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samain Sidhorin


avatar


Âge du peronnage : 18 ans
Localisation : En vadrouille ~
Métier/Occupation : Garçon de cuisine/serveur à Ahea
Humeur : Curieuse


MessageSujet: Re: Trop d'ennui tue l'ennui, il le faut !   Jeu 23 Fév - 16:52

Six bleus contre quatre rouges… Ah ! Cinq rouges ! Egalité ou… ? Non, dommage, un septième bleu… Oh ! Un blanc ! La perle rare ! Pour la peine : trois points ! Donc sept bleus, cinq rouges, trois blancs…Encore un bl… Mais… C’était le même ! Tricheur, moins deux points ! Hahaha ! Le bleu ne gagnerait pas ! Quoi ? Le bleu approchait ? Voulait-il protester contre l’incontestable, l’impartial, le fabuleux arbitre ?
- Bonjour !
Charmant sourire, l’arbitre allait peut-être prêter l’oreille au plaidoyer…
- Je peux vous aider ? répéta Samain d’un ton d’automate en lorgnant d’un air suspicieux le scalp de la jolie jeune femme qui s’était présentée à son étal.
- Euh… fit-elle décontenancée, je cherche un tissu bleu, léger mais pas transparent.
Bleu ? Mais qu’avaient-ils donc tous ? Samain arracha son regard du serre-tête qu’il fixait jusqu’alors et posa les yeux en plein dans ceux de sa cliente. L’effet ne se fit pas attendre, elle fronça les sourcils et eut un bref mouvement de recul : le pouvoir de Samain, même entravé par l’amulette, titillait toujours l’orgueil de ses vis-à-vis…
Il retint un soupir blasé, se colla un sourire avenant pour donner le change et, histoire de positiver, se dit qu’il était toujours plus intéressant d’aider une cliente même éprise du bleu que de compter les serre-têtes qui lui passaient sous le nez. Ce jeu ô combien instructif, inventé par une amie du garçon lors d’une séance d’ennui plus poussée que les autres, se révélait souvent salvateur contre les tentacules tentatrices du sommeil… Et dire que Sam lui avait cédé…

Il fit correctement son travail, si bien qu’il gagna de nouvelles piécettes et s’empêcha de reprendre son compte idiot. Il soupira en promenant son regard sur les étals qu’il apercevait depuis sa chaise : il avait déjà travaillé pour plusieurs d’entre eux, certain bien plus amusant que son triste marchand de tissus actuel…
Ah ! Un autre blanc ! Cela faisait d…
- Samain ! Quelle surprise !
Le garçon leva un œil surpris sur l’origine de la voix et distingua une silhouette familière : June Lowy en personne ! Envoyée par Uen pour le sauver de cet addictif jeu d’ahuri !
- June ! Ca alors ! Comment vas… ?
Son enthousiasme fut momentanément balayé par la vision complète qu’il eut de la jeune femme et le souvenir des récents évènements.
- …tu… ? finit-il sur un ton plus hésitant.
Il la détailla des pieds à la tête d’un œil dubitatif, puis, revenant à ses prunelles brunes et avec son total manque de tact habituel :
- Ah ouais quand même…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June K. Lowy


avatar


Âge du peronnage : 18 ans
Localisation : Dans l'ombre de Gabriel
Métier/Occupation : Directrice du pensionnat Lowy
Humeur : Sibylline


MessageSujet: Re: Trop d'ennui tue l'ennui, il le faut !   Ven 24 Fév - 11:00

Heureusement, June ne faisait pas partie de ces gens qui prenaient mal le côté direct de Samain. Néanmoins, la réplique de son jeune acolyte la conforta dans son idée ; elle avait diablement besoin d’aide pour se sortir de cette catastrophe vestimento-capillaire au plus vite. Uen était vraiment sans pitié.

Elle ouvrit la bouche, comme horrifiée, puis la referma aussi sec. Fronça les sourcils. Passa une main dans ses cheveux. Pencha la tête sur le côté. Non, décidément, c’était tout autant le foutoir dans sa caboche, elle ne parvenait pas à aligner deux pensées cohérentes. Elle était tellement à l’ouest qu’elle ne réalisait même pas que Samain n’était pas forcément un choix très judicieux.

Une profonde inspiration plus tard, elle se recomposait un air aimable, chassant à grand coups de volonté la fatigue et le désarroi, se focalisant plus sur sa mission prochaine ; son regard pétilla brièvement d’une lueur machiavélique alors que l’esquisse d’un plan se formait dans son esprit et un sourire trop mielleux pour être honnête se dessina sur ses lèvres. De quoi effrayer quiconque connaissait la douce et serviable petite June. Terrifier, même.

« Dis, tu serais disponible pour m’accompagner à l’Orphelinat ? J’ai éventuellement besoin d’un peu d’aide… »

Éventuellement ?
Il semblait flagrant que le petit univers de miss Lowy était sens dessus dessous, oui. Elle sembla alors remarquer l’employeur de Samain. Elle fronça les sourcils. Pencha à nouveau la tête sur le côté pour connecter deux neurones mais lui adressa tout de même un sourire poli. Laissez-lui le temps de faire la connexion.

« Ah ! »

Oui, voilà. Samain. Travaillait.
Une fois le fait bien ancré dans sa cervelle, elle sourit de toutes ses dents, et se présenta fort conventionnellement. Après tout, elle devenait assez célèbre depuis le décès de son honorable paternel. C’était quelque peu honteux, mais elle devait avouer que parfois, cela avait du bon ; les gens s’étalaient en condoléances cérémonieuses. Souvent, ils la prenaient en pitié. Cela aussi devait le changer, inspirer le respect au peuple devait être un de ses premiers objectifs pour pouvoir mener à bien la rébellion. Mais dans l'immédiat, c'était plus sur son joli minois et ses malheurs qu'elle comptait.

« Bonjour, je suis June Lowy. Pourrais-je vous emprunter Samain, s’il vous plait ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samain Sidhorin


avatar


Âge du peronnage : 18 ans
Localisation : En vadrouille ~
Métier/Occupation : Garçon de cuisine/serveur à Ahea
Humeur : Curieuse


MessageSujet: Re: Trop d'ennui tue l'ennui, il le faut !   Dim 26 Fév - 12:06

Samain lança un discret coup d’œil derrière lui et se décala légèrement sur la gauche pour que son dos cache les trois quart de June au patron : ainsi croirait-il qu’il discutait avec une cliente, mais sans se douter que tout ceci n’avait rien à voir avec ses affreux tissus.
Parce que June n’allait tout de même pas lui commander l’une de ces horreurs, n’est-ce pas… ?
Reportant ses prunelles inquiètes sur la jeune femme, il eut un bref mouvement de recul : que voilà un sourire sans sincérité !
Elle posa alors sa question et Samain haussa un sourcil : rien de machiavélique à première vue, mais il était présentement occupé. C’est à dire : il était réservé par un croque-mort déguisé en chiffonnier qui devait en réalité écrire une thèse sur « mourir d’ennui, abus de langage ou réalité ? » en le prenant comme cobaye.
Il allait donc refuser poliment, proposant de la rejoindre dès que possible mais… Elle esquissa un nouveau sourire, très différent du premier mais tout aussi suspect : le sourire d’affaire. Samain suivit l’éclat de ces petites quenottes blanches et… à son tour, montra ses perles d’ivoire : un air de marmot pris en flag’…

June se présenta au patron et sans grande transition demanda d’emprunter Samain. Ce dernier fronça légèrement les sourcils et se tut, préférant le sort décider de… son sort : mourir d’ennui un peu plus riche ou vivre et voir son salaire rogné ?
Le croque-mort grinça des dents comme il le faisait si souvent, tapota de ses longs ongles sur son carnet de compte, hésita, puis d’une voix stridente :
- Lara ! Viens remplacer l’gamin !
Et sans autre forme de cérémonie, il se replongea dans ses comptes.

Samain mit un moment à assimiler sa liberté recouvrée et esquissa un sourire émerveillé : il se sentait si léger ! Extraordinaire ce que ce boulot avait pu lui peser ! Il décida venir chercher son salaire en fin de journée, des fois que June ne l’emprunte pas pour longtemps, et suivit la brunette dans les allées. Il n’aimait pas spécialement la façon dont elle l’avait débarrassé du patron : jouer sur ses malheurs…
- … ce n’était pas très beau… compléta-t-il d’un ton distrait
Sans reproche ; chacun fonctionnait comme il l’entendait après tout… c’était juste pas son truc. Il poussa un soupir ravi :
- Enfin merci ! Je crois bien que tu m’as sauvé d’un ennui mortel ! Que puis-je faire pour toi ?
Et il lui servit un sourire encourageant : non, les Sidhorins n’étaient pas de ceux qui se laissaient apitoyer par des orphelins, en revanche donner un coup de patte à quelqu’un qui vacillait encore sous un choc, ça, c’était tout à fait dans leurs mœurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June K. Lowy


avatar


Âge du peronnage : 18 ans
Localisation : Dans l'ombre de Gabriel
Métier/Occupation : Directrice du pensionnat Lowy
Humeur : Sibylline


MessageSujet: Re: Trop d'ennui tue l'ennui, il le faut !   Lun 27 Fév - 9:01

June haussa les épaules.
Elle était bien trop distraite et accablée pour pouvoir se soucier de l’éthique. Bien entendu, jamais elle ne se serait permis de telles bassesses en d’autres temps ; elle regretterait probablement son comportement plus tard, quand elle réaliserait combien elle s’engageait sur la même voie que son odieuse sœur.
Chaque problème en son temps.

Elle coula un regard en biais sur Samain, à peine consciente du monde qui l’entourait, réfléchissant brièvement à la façon de formuler sa demande. Et puis, que voulais-t-elle, au juste ? Elle-même ignorait ce dont elle avait réellement besoin. La pensée la fit soupirer vaguement ; elle passa une énième fois la main dans ses cheveux, chassant quelques mèches de son front, et se félicita au moins de les avoir lavés – au train où allaient les choses, même ce genre d’habitudes pouvaient se trouver en danger.

Finalement, elle tourna la tête vers Samain – inconsciente du fait qu’elle pourrait éventuellement foncer dans un pauvre passant innocent – un sourire plus naturel, cette fois-ci, comme si la simple présence du Sidhorin suffisait déjà à lui rappeler qui elle était. Elle avoua finalement, avec la mine désolée d’un enfant pris en faute :

« En fait, je croule sous la paperasse, j’ai une montagne de dossiers à trier et… Je ne suis absolument pas présentable, je crois que ton génie serait bienvenu. »

Une moue ennuyée accompagna la fin de sa phrase, alors qu’elle tentait nerveusement de lisser se jupe froissée.

Pauvre Samain, songeait-elle alors. Elle s’apprêtait à l’entraîner dans une mission peut-être plus rabat-joie encore que la surveillance d’un étal de tissus affreux. Et dire qu’il la remerciait. June réalisa alors qu’elle avait probablement privé son acolyte de son salaire, aussi. La pensée l’horrifia. Où diable avait-elle la tête ? Elle se promit de compenser – s’il ne voulait pas de son argent, elle passerait chez les Sidhorin armé d’un panier de victuailles – voire même de lui proposer un boulot occasionnel plus stable à l’Orphelinat. Les extras étaient toujours les bienvenus quand il s’agissait de marmailles ou de personnel en congé. Ou, en l’occurrence, d’une nouvelle Directrice complètement à la masse.

Elle rangea la suggestion dans un coin de sa tête – agir dans la précipitation sans avoir constaté les talents de Samain serait plutôt bête – et attendit de voir s’il avait quelques ingénieux miracles à opérer pour transformer la jeune femme négligée et abattue en une directrice calme et sûre d’elle en un temps record.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samain Sidhorin


avatar


Âge du peronnage : 18 ans
Localisation : En vadrouille ~
Métier/Occupation : Garçon de cuisine/serveur à Ahea
Humeur : Curieuse


MessageSujet: Re: Trop d'ennui tue l'ennui, il le faut !   Lun 27 Fév - 12:59

Samain avait pourtant l’habitude, mais se trouver près de la demoiselle le mettait toujours mal à l’aise… Le don d’Annulation. Au début, ses frères et sœurs le collaient à la petite Lowy pour qu’il se fasse déposséder comme cela lui arrivait si souvent autrefois. A la mort des parents Sidhorin, lorsque la jeune fille et lui s’était retrouvé dans le même bateau rebelle, il avait pris conscience de l’ampleur de la chose...
A côté de June, Beltaine n’existait plus.
Du tout. Samain se sentait comme amputé d’un membre qu’il essayait de faire bouger par réflexe. Par ailleurs, il était aussi plus léger, "réparé", "recollé". Autant de mots bizarres qui exprimaient son impression : il était entièrement lui-même, personne d’autre ne s’agitait dans son esprit. Les gens ne le regardaient plus de travers, il n’était plus sans arrêt sur la défensive, prêt à parer toute perception désagréable qui lui viendrait dans la figure. Il était plus… serein.
June se tourna alors vers lui, manquant de s’imprimer un passant dans l’épaule. Elle sourit, pour de vrai cette fois, et exposa son problème. Samain, les yeux écarquillés, la regarda lisser les plis de sa jupe : lui ? Génie ? Reconverti en styliste ? Uen lui vienne en aide !
- Euh… Je ne suis pas sûr que tu te sois adressé à la bonne personne…
Il réfléchit cependant, cherchant des yeux l’inspiration qui lui offrirait une solution intelligente…
- Par contre… Si je me souviens bien, aujourd’hui…
Il saisit June par la main et l’entraina dans les ruelles, manifestement à la recherche de quelque chose… ou quelqu’un…
- SAMAIN SIDHORIN QUE FAIS-TU ICI ?
Le garçon grimaça.
- Espèce de bon à rien, j’te donnerai un quignon de pain ce soir et puis c’est t… Oh ! June, ma chérie tu as une mine affreuse…
Ana Sidhorin en personne.
Elle délaissa ignominieusement son petit frère pour se tourner vers la brunette qu’elle la détailla d’un œil critique :
- Sam’, peut-on savoir pourquoi tu traines derrière toi cette adorable jeune femme dans un état pareil ?
Le ton suspicieux rendit Samain bougon :
- Pour te l’amener, tiens. Tu ne penses tout de même pas que c’est par plaisir que j’entre dans ton périmètre ? Elle a besoin de toi pour la retaper un peu !
La formule magique… L’instinct maternel d’Ana, surtout pour les jeunes filles, prit de suite le dessus et elle entraina sa nouvelle proie dans l’étal qu’elle tenait trois jours sur sept : une parfumerie.
- Voyons… June, tu te surmènes trop, fit-elle d’un ton horrifié, Sam’ ! De l’autre côté de la rue ! Va demander un ensemble à Laurie de ma part ! (et à June)vas un peu à ton rythme, laisse les gens patienter, ils n’en mourr… euh… ils s’y feront très bien !
Et s’armant d’une brosse à cheveux prise dans le sac d’une de ses collègues, elle commença à s’occuper de sa nouvelle poupée. Ana. Le bon plan : elle connaissait les trois quarts de la rue marchande, et le quart restant avait entendu parler d’elle… On savait que ce qu’elle empruntait, elle le rendait avec intérêt… Elle avait tout ce qu’il fallait sous la main pour refaire une beauté à la petite Lowy.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June K. Lowy


avatar


Âge du peronnage : 18 ans
Localisation : Dans l'ombre de Gabriel
Métier/Occupation : Directrice du pensionnat Lowy
Humeur : Sibylline


MessageSujet: Re: Trop d'ennui tue l'ennui, il le faut !   Dim 4 Mar - 19:50


June se laissa entraîner par Samain, lui accordant une totale confiance ; brièvement, la curiosité anima ses prunelles, pour s’estomper presqu’aussitôt. Pour connaître un peu la famille Sidhorin, elle devina bien vite qu’elle trouverait un autre de ses membres. La fratrie, aux yeux de June, étaient l’emblème même de l’expression « se serrer les coudes ». La pensée la fit vaguement sourire alors qu’ils parcouraient la rue bondée ; ce qu’elle aurait aimé avoir une telle famille, aussi soudée, aussi vivante ! Oui, quelque part elle les enviait, quand les remords et les espoirs des orphelins la hantaient. Mais l’animaient, aussi. Cette solitude qu’elle avait éprouvée et éprouvait parfois encore la motivait à donner le meilleur d’elle-même en tant que directrice de l’Orphelinat.
En admettant qu’elle arrivât à l’Orphelinat un jour.

Un peu impressionnée par Ana, June se tassa un peu sur elle-même, puis, une fois la tempête passée, elle sourit à la sœur aînée de Samain, avant de la saluer de sa manière polie, un peu réservée lorsqu’elle se trouvait face à un personnage de cette envergure.

« Bonjour, Ana. Ne t’en prends pas à Samain, c’est moi qui l’ai kidnappé… »

Elle songea vaguement à poursuivre sur sa lancée, suggérer qu’elle allait l’embaucher, mais se ravisa. Cela ne serait pas très poli à l’égard du jeune homme, et elle connaissait suffisamment l’entrain d’Ana pour savoir que la conversation pourrait déraper – même si elle ne comprenait pas vraiment pourquoi. De toute façon, la Sidhorin enchaînait déjà. June répondait à son enthousiasme de sourires et de regards intrigués. Cela ne la gênait pas d’être ainsi prise en charge, elle vivait l’expérience la curiosité et le bonheur propres aux moments où elle tentait de rattraper son enfance perdue.

Et alors qu’Ana s’attaquait à ses cheveux, June se risqua à nouveau à prendre la parole :

« Merci de m’aider, ce rendez-vous est plutôt important, et vu comme je suis tête en l’air ces derniers temps, je ne me suis rendue compte qu’au dernier moment de ma négligence. »

Une justification pour tourner un peu autour du pot et ne pas avoir à s’avancer sur le terrain boueux qu’était sa passion toute nouvelle pour le surmenage et les responsabilités. Mais la gratitude de June était on ne peut plus sincère et elle se promettait de passer un peu de temps avec les Sidhorin, une fois que l’occasion lui serait donnée.
Quand elle releva les yeux, Samain revenait, et le sourire de June s’accentua.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samain Sidhorin


avatar


Âge du peronnage : 18 ans
Localisation : En vadrouille ~
Métier/Occupation : Garçon de cuisine/serveur à Ahea
Humeur : Curieuse


MessageSujet: Re: Trop d'ennui tue l'ennui, il le faut !   Lun 5 Mar - 19:06

Samain revint prudemment dans la parfumerie, les bras chargés de vêtements, tentant de ne pas songer aux regards taquins que lui offraient les jeunes femmes attendries qu’il croisait. Ana finissait juste de s’occuper des cheveux de sa nouvelle poupée. Il offrit un sourire encourageant à ladite victime, posa son butin dans un coin, le tout silencieusement, histoire de ne pas s’attirer les foudres de son ainée. Pourquoi ? Ah bah, elle trouvait toujours. De fait… Celle-ci fixa sur lui un regard brun non plus chaleureux mais carbonisant qu’il tenta tant bien que mal de traduire.
- Quoi ? fit-il sur la défensive.
- A moins que j’ai loupé un épisode, sale môme de mon cœur, June et toi n’êtes pas encore suffisamment proches pour que tu te permettes de rester à l’étape suivante.
Samain accusa la phrase, comprit, rougit et poussa un soupir exaspéré : c’est pas non plus comme si ses deux sœurs ne pratiquaient pas régulièrement de l’exhibitionnisme dans la maison ! Il savait fort bien à quoi ressemblait une fille ! Ce qui ne l’empêcha pas de se carapater vite fait de la pièce, prenant machinalement le rôle d’Ana à l’étal, dehors.

Il n’eut pas à jouer le vendeur de parfum bien longtemps : les deux jeunes femmes le rejoignirent et Samain dû bien admettre qu’Ana avait bien fait son boulot. Si on devinait toujours la petite Lowy un peu fatiguée, elle semblait toutefois plus vivante et disposée à attaquer son boulot que plus tôt.
- Génial ! Vous les filles vous êtes vraiment fortes pour les trucages! commenta-t-il avec admiration en contemplant l’ouvrage d’Ana.
Celle-ci leva les yeux au ciel et, avec une frappe à l’arrière du crâne de son cadet :
- Ferme donc un peu ton bec pointu et accompagne-moi cette jolie demoiselle jusqu’à ce qu’elle n’ait plus besoin de toi !
Samain frotta sa tête meurtrie, grommela quelque chose au sujet d’un valet qu’il n’était pas, plongea ses mains dans les poches et, passant devant, se lança à nouveau dans le flux de passant de l’allée marchande.
Il se retourna tout de même pour voir si June suivait bien et effectivement, après une accolade encourageante d’Ana, elle fut libérée. Il lui esquissa l’un de ses fameux sourires et toujours plein d’entrain :
- Alors, l’Orphelinat ?
Puisque bien sûr, les bougonnades de plus tôt n’étaient que suite logique de l’éternel jeu fraternel des Sidhorin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Trop d'ennui tue l'ennui, il le faut !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Trop d'ennui tue l'ennui, il le faut !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'île d'Al Dryen :: La ville :: 
Allées Marchandes
-