AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Sund vous observe...
 

Partagez | 
 

 Fairië Lome

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fairië Lomé


avatar


Âge du peronnage : 17 ans
Localisation : Labo de potion ... héhéhé
Métier/Occupation : Chanteuse à l'auberge Ahéa
Humeur : Enthousiaste !


MessageSujet: Fairië Lome   Lun 31 Oct - 20:29


◊ Identité ◊


◊ Nom : Lomé

◊ Prénom : Fairië

◊ Âge : 17 ans, bientôt 18 !

◊ Métier/Occupation : Chanteuse à Ahéa (si possible ?)

◊ Camp : Opposant

◊ Magie : Élémentaire de la terre

Dans le cas de Fairië, le pouvoir de la terre se manifeste de deux façons : la maîtrise des poisons, soit l'utilisation des ressources terrestres pour concocter des potions, et la lévitation, soit un pouvoir anti-gravitationnel . Ce deuxième pan de son pouvoir, extrêmement contrariant, de fonctionne que de nuit !
Les lois de la généalogie, du lignage ou tout autre synonyme que vous préfèreriez, l’affublèrent du nom de ses géniteurs : Lomé, petit mot signifiant « Nuit ». Joli non ? A sa naissance, l’amour parental lui offrit un prénom magnifique, Fairië, c’est-à-dire « Liberté ». Idée lumineuse s’il en est ; qui a dit que les noms n’avaient pas la moindre influence sur leurs légitimes porteurs ? Grâce à la judicieuse association de son nom et prénom, elle dispose d’une merveilleuse liberté tant que le ciel est sombre et se retrouve complètement démunie au lever du jour. Et bien oui, il faut bien un équilibre en ce bas monde. Merci les parents ! Ca aurait été fort sympathique de votre part de vous pencher un minimum de temps sur cette fascinante réflexion.
Lorsque vous vous appelez Fairië, vous aimez courir, sentir le vent sur votre visage, jouer les casse-cou et vous endormir en haut d’un arbre. Cette dernière excentricité est pourtant d’une extrême stupidité car si la lévitation vous fait la grâce de soulever vos pieds du sol pour vous rendre dans les feuillages la nuit, elle vous abandonne sournoisement au moment de redescendre ! Le corps de l’intelligente jeune fille est donc régulièrement orné de quelques bandages blancs, du plus bel effet sur sa peau sombre.


◊ Physique ◊


Un corps délié, agile, habitué à se déplacer furtivement et silencieusement dans les endroits les plus inaccessibles ; Fairië aime beaucoup son corps et l’entretient en conséquence, trop effrayé à l’idée de devoir un jour rester immobile pour cause d’ankylosage prématuré ou de flemmagite précoce, deux éléments redoutables donnant lieu à une léthargie désastreuse et difficilement guérissable.
Sa peau est sombre, chaude, couleur chocolat, glabre et uniforme, si ce n’est une marque de naissance sur l’envers de l’avant bras. Cette distinction très étrange est doté d’une regrettable propriété, elle est luminescente, très pratique pour passer inaperçue. Cependant, Fairië l’aime beaucoup, appréciant les dessins que les entrelacs fins et gracieux dessinent sur sa peau. Par soucis de discrétion, elle porte néanmoins des manches en permanence, couvrant ses membres du poignet jusqu’à mi-bras. Ses cheveux sont longs, souples, et blancs … très très blancs ; encore une idée brillante de la génétique pour lui faciliter l’anonymat.
D’une taille moyenne, 1m60 environ (je provoque en duel quiconque osera dire que c’est petit …), Fairië a de grands yeux gris clairs qu’elle ouvre rarement complètement. Les « Oh ! » et les « Ah ! », de tous ceux qui se croient contraints de faire une réflexion sur les deux globes oculaires au milieu de sa figure, l’agacent un tantinet. Sa bouche, située sous son nez – la nature a décidée d’être sympa sur ce coup là – est d’un tempérament serviable, toujours prête à s’égailler en un sourire, comme à s’étrécir dans une moue boudeuse, selon la situation.
Détentrice de plus de sens pratique que de préoccupations esthétiques, elle s’habille simplement, généralement d’un pantalon de couleur sobre, confortable et serré aux chevilles. Cette dernière caractéristique est vitale afin d’éviter toute action considérée de sa part comme trop révérencieuse envers le sol et sa maudite loi gravitationnelle. En haut, le confort prime également : bustier tubulaire, débardeurs, tuniques, tout ce qui permet de bouger librement, sans entraves. Ces petits bouts de tissus mettent involontairement en valeur ses épaules minces, soulignent sa taille fine et dévoilent une chute de rein vertigineuse à faire rougir une salamandre.
Afin de ne pas omettre ses coquetteries féminines volontaires, j’ajouterai quelques éléments à cette fascinante description. Tout d’abord, une lanière de cuir sertie d’une améthyste qu’elle porte sur le front en permanence. En dehors de son côté esthétique ce bijou a une valeur utile et sentimentale, la pierre contient une goutte d’eau dont la jeune fille ne se séparerait pour rien au monde. Ensuite, lorsqu’elle chante à l’auberge Alhéa, ses critères vestimentaires sont très … différents, mais nous auront l’occasion d’en reparler.
Appréciée à l’auberge, elle enchante plus par sa voix chaleureuse et son charme mutin que par une beauté plastique qu’elle ne peut revendiquer.


◊ Caractère ◊


Mauvais ? Noooon, disons plutôt qu’elle a un … caractère fort. C’est ce que disent gentiment les personnes civilisées qu’elle côtoie, et qu’elle apprécie pour leur complaisante sincérité. Tant qu’on la laisse tranquille, Fairië est une jeune fille agréable, si elle a envie d’être enthousiaste et que vous avez l’obligeance de formuler ce vœu au même moment, elle sera même extrêmement charmante. Mais s’il-vous-plaît fichez lui donc la paix quand elle ne vous demande rien ! C’est vrai quoi, on est tranquillement assis dans son coin à ruminer joyeusement ses soucis et un étranger vient vous interrompre pour poser une question inutile du genre : « Vous allez bien mademoiselle ? ». Et bien, non, et s’il ne le voit pas c’est qu’il est aveugle le monsieur, parce qu’elle y met pourtant de la bonne volonté à montrer qu’elle n’est pas dans un état d’esprit se prêtant à une conversation amicale !
De façon générale, Fairië est bien plus abordable la nuit que le jour. Pourquoi ? Et bien parce que la malédiction de son nom/prénom ne se limite pas à un pouvoir magique déficient. Non, tant que le soleil est haut, l’infortunée est atteinte d’une forme très rare d’aphasie : son langage se modifie en fonction de la personne à laquelle elle s’adresse. Alors essayez donc d’aller parler avec l’homme de votre vie, rencontré la veille au soir après une nuit romantique à souhait, et posez-vous cette simple question : « Ne va-t-il pas penser que je me fiche de lui si je ne lui parle qu’au subjonctif ? » Comment ça, ça ne vous est jamais arrivé ?! Alors ne riez pas je vous prie, c’est extrêmement handicapant ! Bien sûr elle ne désespère pas de rencontrer un jour une personne exceptionnelle avec laquelle l’adaptation de son langage sera le langage courant … Sait-on jamais ?
L’inimitié du soleil envers son humble personne contribue amplement au caractère un peu sombre, taciturne et boudeur de l’adolescente aux heures de gloires de son persécuteur. La nuit, ça dépend, comme tout être humain qui se respecte, elle a ses hauts et ses bas. Cependant, la liberté qu’elle ressent alors lui rend souvent sa bonne humeur. Parfois secrète, parfois sociable, elle ne suit dans tous les cas que ses instincts et ses envies.


◊ Histoire ◊


« Fairië !!! Noooooooooon !!! »

Trop tard, la petite fille s’écrasa de façon fort disgracieuse sur le sol. Le grand craquement sonore qui s’ensuivit ne présageait rien de bon sur l’état de son bras droit. Sa mère lui avait pourtant répété d’innombrables fois de ne PAS sauter d’une hauteur importante lorsque le soleil n’était pas encore couché. Mais comment savoir à quel moment exactement elle récupérait ses pouvoirs si elle ne tentait pas le coup justement à l’instant clé ?

L’enfance de Fairië fut très agréable, des parents aimants, un confort matériel important, quelques amis précieux, des ennemis loyaux ou détestables, des aventures perpétuelles, des bagarres gagnées et perdues, des allers presque hebdomadaires chez la guérisseuse et des retours triomphants en un seul morceau (elle vérifiait). Une vie riche en émotions et sensations fortes, surtout pour ses parents !
Ceux-ci ne trouvaient le repos que lorsque leur fille se mettait à lire. Ces périodes bénies étaient ponctuées de grandes déclarations enflammées, qu’elle livrait avec emphase, ravie de pouvoir partager sa fascination avec une personne capable de hocher la tête de haut en bas. Istari et Feanor enchantés de ce rôle n’entraînant aucune activité nécessitant pommades et bandelettes, agitaient leur chef avec conviction, ajoutant même, dans leur grande bonté, des exclamations enjouées et étonnées.
Les années passant, la petite sauvageonne devint plus adroite et la guérisseuse prit de nouveaux patients. Soulagé quant à la survie de leur enfant, ses parents purent enfin se consacrer un peu de temps … Un an plus tard, toute la famille s’extasiait sur la naissance d’un petit bébé : Melwa (c’est uniquement grâce à l’intervention hystérique de sa grande sœur, que la petite échappa au prénom de Namarië !).
Fairië avait alors 12 ans, sa vie se déroulait autour de sa famille, ses amis, l’école, la bibliothèque et l’exploration d’Al Dryen. Son père l’emmenait parfois sur les îles voisines, enchanté de l’engouement de sa fille pour tout ce qui constituait une nouveauté.

Les pouvoirs de Fairië se distinguèrent, plus par l’énergie qu’elle consacrait à ses passions, que par une évidente réalité. Ses études à la l’académie, qu’elle complétait avec enthousiasme à la bibliothèque, l’orientèrent vers la connaissance des plantes, puis des poisons, sujet qui l’avala complètement. Les livres ne s’entassaient jamais, elle les dévorait bien avant que deux couvertures ne puissent faire connaissance. Si elle prenait quelques notes au début, cette précaution ne fut bientôt plus de la moindre utilité : elle n’apprenait pas, elle comprenait. Tout était logique, chaque plante, chaque minéral, chaque animal disposait d’une ou plusieurs propriétés curative, toxique ou neutre (pour le moment) ; en les associant, on pouvait soit additionner ces propriétés, soit en détruire un ou plusieurs éléments pour lui permettre de se fondre avec une autre. Le produit créé n’avait alors plus la moindre concordance évidente avec les matières primaires, il était nouveau. Ces principes d’association, de destruction, de transformation et de reconstruction, dessinaient dans les rouages cérébraux de la jeune fille, des schémas d’une implacable logique. Cependant qui peut se targuer de savoir quelque chose sans l’avoir vérifiée préalablement ? L’accord parental obtenu, elle réquisitionna donc une pièce de la maison dotée d’une cheminée, (qui a besoin d’un petit salon ? Un grand c’est bien assez !), et acheta tout le matériel nécessaire à ses expérimentations. Quelques semaines plus tard, sa mère, suite à une profonde méditation, conclut que tout compte fait, tomber d’un toit n’est pas si dangereux que cela.

L’arrivée au pouvoir de Sund catastropha Fairië, mais ne changea pas fondamentalement sa vie. Elle continua d’aller en cours à l’académie, (ou sa mère enseigne l’histoire, l’ai-je précisé ?), d’élaborer de nouvelles potions, d’ingurgiter livre sur livre à la bibliothèque, de se taire la journée et de sortir la nuit. Néanmoins, un « détail » l’ennuyait au point de la rendre folle : fini la visite des îles voisines en compagnie de son père. Ces sorties, de plus en plus courantes, étaient ses moments préférés, l’occasion de nouvelles explorations, de nouvelles découvertes. Cette loi interdisant de sortir de l’île la poussa à trouver de nouvelles occupations. Ayant aperçue une annonce demandant une chanteuse à la taverne Ahéa, elle s’y rendit (le soir, est-il besoin de le préciser ?) munie de l’autorisation de ses parents. Le tavernier accepta de l’embaucher à mi-temps, de la tombée du jour à 1h du matin. (enfin … si les admins sont d’accord).
Les rumeurs circulant à la Taverne sur les actions entreprises par la Rébellion l’intéressèrent vivement et l’idée lui vint que, sans s’impliquer pleinement, elle pouvait peut-être être utile à quelque chose. Rebelle ? Non, opposante plutôt. Tout ce qu’elle désire c’est partir en mission, poisons en poche pour récolter quelques informations, endormir voire éliminer quelques Syas, tout cela pour le compte de la Rébellion. Précisons que ses envies ne naissent ni d’une volonté de libérer l’île de son tyran, ni d’un acte de générosité suprême. Fairië ne pense qu’à son désir d’aventure, et voit dans cette organisation un moyen de l’assouvir.
Reste maintenant à les convaincre qu’elle peut leur apporter une aide et qu’ils peuvent lui faire confiance …


◊ Joueur ◊


◊ Pseudo : Fairië

◊ Âge : 26 ans

◊ Comment avez-vous découvert le forum ? La petite sœur de moi m’en a parlé, ladite Morgane qui adore son prénom Wink

◊ Présence : Très présente j'espère ^^

◊ Autre ? Amour inconditionnel et éternel pour James Catterson !

Code:


Dernière édition par Fairië Lomé le Mer 2 Nov - 14:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samain Sidhorin


avatar


Âge du peronnage : 18 ans
Localisation : En vadrouille ~
Métier/Occupation : Garçon de cuisine/serveur à Ahea
Humeur : Curieuse


MessageSujet: Re: Fairië Lome   Lun 31 Oct - 21:08

Gnyuuuuuuuuuuuuuuh ! Grande Soeur de MOUAH enfin *o* !
J'adore, on a exactement les mêmes références pour choper des prénoms xDDD !
(Namaryë c'est sévère, heureusement qu'elle était là pour l'empêcher Oo)
Avant sur ce même site j'avais un certain Eressëa Sùlë Hravan xD !

Toute choupette ta Fairië ! Toute belle... Il lui faut absolument un avatar... Absolument...

...
Oui, oui,
Admins pas taper, j'arrête le flood >< !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June K. Lowy


avatar


Âge du peronnage : 18 ans
Localisation : Dans l'ombre de Gabriel
Métier/Occupation : Directrice du pensionnat Lowy
Humeur : Sibylline


MessageSujet: Re: Fairië Lome   Mar 1 Nov - 6:53

Allez hop, je fais les choses de manière plus officielle.

Bienvenue ! =D

Alors, pour commencer, j'essaie toujours de tirer au clair cette histoire de don... Maîtrise des poisons ou Lévitation ? Décidément, je suis perdue ! (Mais, je suis lente d'esprit, souvent...)

Si tu le permets, j'ajouterai le nom de famille à ton personnage (fais attention à la connexion par la suite) ; petite maniaquerie de ma part. =)

J'ai regardé dans mon stock (non négligeable, tout de même) d'avatars et je n'ai rien trouvé qui corresponde. Lila en a pas mal aussi, il me semble, si elle passe par là, je lui demanderai. ><

         ◊         ◊         ◊         ◊         ◊

Dread the truth.

« Take the pictures off the wall,
Erase the thoughts, forget them all.
The choice is yours to save yourself,
Or in the hands of someone else ? »
Skumfuck - Sum 41
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June K. Lowy


avatar


Âge du peronnage : 18 ans
Localisation : Dans l'ombre de Gabriel
Métier/Occupation : Directrice du pensionnat Lowy
Humeur : Sibylline


MessageSujet: Re: Fairië Lome   Sam 5 Nov - 6:50

Bon ! Je vois que tu as un avatar ! o/
(C'est de Citrouille ?)

Tu me confirmes que ta fiche est terminée, que je te valide ? 8D

         ◊         ◊         ◊         ◊         ◊

Dread the truth.

« Take the pictures off the wall,
Erase the thoughts, forget them all.
The choice is yours to save yourself,
Or in the hands of someone else ? »
Skumfuck - Sum 41
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fairië Lomé


avatar


Âge du peronnage : 17 ans
Localisation : Labo de potion ... héhéhé
Métier/Occupation : Chanteuse à l'auberge Ahéa
Humeur : Enthousiaste !


MessageSujet: Re: Fairië Lome   Sam 5 Nov - 8:38

Ma fiche est terminée \o/
(les dessins sont de SweetMoon sur deviantart Wink )

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June K. Lowy


avatar


Âge du peronnage : 18 ans
Localisation : Dans l'ombre de Gabriel
Métier/Occupation : Directrice du pensionnat Lowy
Humeur : Sibylline


MessageSujet: Re: Fairië Lome   Sam 5 Nov - 11:40

Très bien ! Je te valiiide alors !

Le Guide du Nouveau doit le dire, mais tu peux désormais remplir ton profil, créer ton journal, faire une fiche de relations et de RP, tout ça... Et RP bien entendu ! o/ (Enelle est dispos, si ça te chante, d'ailleurs. x3)

Bon jeu à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Fairië Lome   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fairië Lome

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'île d'Al Dryen :: Prémices :: 
Registre
 :: 
Fiches Validées
-